Reconstruction du LCA, consignes post opératoires


Les ordonnances

Antalgiques et antiinflammatoires

Thromboprophylaxie : piqures pour éviter les phlébites pendant 15 jours

Pansement à refaire par infirmière , les pansements prescrits sont adaptés pour passer sous l'eau. Il est donc possible de se doucher.

Bas de contention , pas systématique. Il est precrits mais à n'utiliser que si l'oedème ou l'échymose de la cuisse et de la jambe est important. Il aide à limiter l’œdème du genou et de la jambe à porter la journée uniquement seulement du côté opéré pendant 3 semaines.

Ordonnance de rééducation accompagnée du compte rendu de l’opération à transmettre au kiné (éventuellement avec le protocole de réadaptation).


Les consignes

Bien penser à faire des contractions flash du quadriceps en dehors des séances de rééducation 10 séries de 25 contractions par jour tous les jours.

Cela permet de réveiller le quadriceps et aussi de garder ou récupérer l'extension.

L'extension complète de la jambe doit être votre préoccupation du premier mois 1/2 suivant l'opération.

L'attelle IGLOO est interessante pour le glaçage du genou. En général la glace est efficace 25 minutes et il faut laisser la poche 2 heures 30 pour au congélateur avant usage.

Glacer en permanence est inutile . 

En dehors des periodes de glaçage et pour marcher , le port de l'attelle est inutile.  

Il faut privilégier la reprise de la marche avec les deux cannes en parallèle sans attelle en s’appliquant à bien dérouler le pas.

Les cannes en parallèle sont à conserver au minimum 2 semaines.

Bien glacer le genou après les séances de rééducation et en fin de journée.

La conduite automobile est en générale possible à trois semaines voir même entre 10 et 15 jours pour de petits trajets.

Les pansements prescrits supportent la prise d'une douche. Par précaution, on peut entourer le genou avec du film alimentaire en interposant entre les pansements et le film un gant de toilette sec.

Après quelques jours, une ecchymose peut apparaitre sur toute la face interne de la cuisse. Elle est plus ou moins importante selon les cas mais souvent présente. Il s'agit de l'hématome musculaire au niveau de la prise de greffe (tendons ischio jambiers). Cet hématome va diffuser dans le mollet puis dans la cuisse. Il va disparaître en 15 jours. Cela occasionne souvent des douleurs. 

En cas de tension excessive et d'inquiétude, ne pas hésiter à faire une photo pour me l'adresser par mail. Je jugerai s'il est nécessaire de se revoir. Dans quelques cas , le saignement entraine un gros hématome sous tension qui nécessite une évacuation chirurgicale. Cela est sans conséquence péjorative pour la suite de la réadaptation.

 

 

Les signes d’alertes

Infection : les suites opératoires immédiates simples mais après 10-15 jours, le genou commence à gonfler et chauffer, la température augmente (fièvre > 38°). Ces signes peuvent faire craindre une infection. Il faut donc contacter le chirurgien en urgence.

 

Hématome : l’hématome correspond au sang collecté dans l’articulation. Après quelques jours, il infiltre la peau. La peau devient bleue, ceci correspond à l’ecchymose. Elle peut dans certains cas atteindre la cuisse et la jambe. Ceci n’est pas inquiétant et disparaîtra en une quinzaine de jours. Par contre si le gonflement du genou augmente et devient de plus en plus douloureux, ceci n’est pas normal et il est nécessaire de recontacter le chirurgien. Une ponction évacuatrice sera peut-être nécessaire.

 

Un problème de cicatrisation ou un écoulement prolongé sur une des cicatrices : prévenir le chirurgien.

 

L’apparition d’une douleur du mollet accompagnée ou non d’une sensation de gonflement peut être le signe d'une phlébite : contacter votre médecin traitant qui jugera si la réalisation d’un écho-doppler est nécessaire.

 

La rééducation

Ne pas attendre la sortie de la clinique pour prévoir les premières séances de rééducation. Un kinésithérapeute spécialisé dans la rééducation des opérations du ligament croisé vous a probablement été conseillé avant l'intervention.

La rééducation est aussi importante que la technique chirurgicale elle même pour assurer une bonne récupération dans les mois qui suivent l'opération.

La reprise des activités sportives

Télécharger
Reprise des activités physiques après re
Document Adobe Acrobat 55.1 KB